High-end Web Guidance and Development

beeside, conseils et développement haut-de-gamme, depuis 2015

La créativité ne nous fait pas défaut !!

Depuis cinq ans, beeside est à vos côtés pour réaliser vos projets, des projets qui vous ressemblent, des outils qui vous facilitent votre quotidien.

Difficile donc d’y échapper, deux sociétés au nom de beeside apparaissent dans les recherches Google depuis quelques temps.

Cette page a pour but de clarifier à nos clients qu’il existe deux entités beeside actuellement, et qu’il ne faut pas les confondre. Ce sont bien deux entités distinctes, qui n’ont aucun lien sous aucune forme, ni juridiquement, ni économiquement. beeside est située sur Paris, a des clients en Ile-de-France, PACA, Pyrénnées et Belgique notamment. L’autre entité, est localisée en Corse et est détenue par monsieur Samuel Sallei.

Résumé

L’utilisation commerciale du nom beeside est faite depuis 2015 sous ce nom et n’a jamais changé. En 2016, beeside devient une entité juridique et cette forme va évoluer au fil des années jusqu’en septembre 2020.
Voici beeside, vu en 2015, une organisation qui prend forme, voici les informations vues sur GitHub via son API (lien ici) concernant beeside.

Capture de la réponse de l’API Github qui montre la date de création de l’organisation beeside au 18 mars 2015 sur la plateforme Github.

C’est un élément factuel qui démontre la volonté de son créateur de devenir une société pour assister, conseiller ses clients, mais également réaliser des applications web et mobiles pour ses clients. GitHub est une plateforme qui utilise Git. Git un logiciel de version décentralisé qui permet de d’héberger le code des applications web ou mobile. La date du démarrage des activités de beeside est donc au 18 mars 2015 selon cette capture.

Depuis quelques années, les réseaux sociaux sont devenus un mode de communication incontournable. Sur Facebook, il y a un bouton dénommé « transparence de la Page » qui montre des informations importantes comme la date de la création et le nom à la création de la page sur le réseau social Facebook. Ici, sur cette capture, on peut constater que la page Facebook de beeside a été créée le 1er août 2018, sous le nom BeeSide et que ce nom a évolué en beeside. Seules les majuscules sont tombées.

Capture sur la page Facebook de beeside

De plus, le domaine beeside.net est la propriété de Patrick Petit depuis 2005 en France

L’autre entité beeside (anciennement Sallei Consulting)

Actuellement, il y un litige concernant l’utilisation de la marque beeside pour deux sociétés au même nom et agissant sur les mêmes activités, à savoir le conseil (code NAF 6202A).

Premier fait avancé par l’autre entité détenue par monsieur Samuel Sallei, est que la société beeside existe depuis 2016. Hors, si nous nous référons aux informations du greffe, on peut constater que monsieur Samuel Sallei a choisi de changer la dénomination sociale de la société SALLEI CONSULTING pour BEESIDE ainsi que l’adresse du siège, le 15 novembre 2018.

Capture sur le changement de dénomination sociale de SALLEI CONSULTING pour beeside par monsieur Samuel Sallei

Sources : Annonces légales Actu légales parlent du changement de nom de Sallei Consulting vers Beeside

L’autre entité anciennement Sallei Consulting devenu beeside et détenue par monsieur Samuel Sallei est également présente sur Facebook. Si on clique sur le bouton « Transparence de la page », on peut constater que la société Sallei Consulting détenue par monsieur Samuel Sallei devient Beeside le 28 octobre 2019.

Capture de la page Facebook de Sallei Consulting devenu Beeside

Sur cette même page Facebook, on peut également constater que la dénomination Sallei Consulting est encore bien présente puisqu’il y a un lien qui renvoie vers l’ancienne url de Sallei Consulting.

Le lien du bouton « En savoir plus » renvoie sur une page web sallei-consulting.com, l’ancienne url du site de Sallei Consulting

Analyse des deux sites des sociétés

Lorsqu’un expert crée une application, que cela soit un site internet, une application SaaS, un site e-commerce, il y a plusieurs aspects à ne pas négliger. Un de ces aspects, c’est la performance.

Les performances d’une application web sont très importantes pour trois raisons :

  1. le classement SEO
  2. le site n’est pas lisible sur un terminal mobile, cela peut rebuter le client.
  3. l’affichage est trop lent (largest Contentful Paint), le client risque de se lasser d’attendre le rendu sur son mobile

L’énorme risque ici est donc de perdre des clients potentiels, à cause du manque de référencement, Google préfère les sites plus performants sur des métriques équivalentes, ou, le client, qui est impatient, va partir car c’est trop long.

Voici un comparatif entre beeside et Sallei Consulting devenu beeside.

Le premier test, c’est beeside.io, le site que vous êtes entrain de consulter actuellement.
Ces chiffres disent simplement que pour le desktop, le score obtenu est de 94/100. C’est donc un site optimisé pour desktop.
Pour la partie mobile, le score obtenu est de 73/100. Le site est déjà bien optimisé pour mobile également.

Analysons les résutlats chez notre concurrent.
Sur Desktop, Sallei Consulting devenu Beeside atteint un score moyen.
Mais là où c’est flagrant, c’est la différence entre le score mobile chez beeside et Sallei Consulting devenu Beeside qui est dans le rouge.

Nous vous laissons en tirer les conclusions qui conviennent ici.

Optimisations pour le SEO

Sallei Consulting devenu Beeside, au travers de monsieur Samuel Sallei, dit avoir ignoré l’existence de la marque beeside jusqu’à la création de l’entreprise (en septembre 2020) à la dénomination beeside SAS. Pourtant, monsieur Samuel Sallei a fait appel à une société de référencement, pour améliorer le classement de son site internet sur le nom beeside. Un référencement qui a pu être fait de manière grotesque et peu orthodoxe.

En effet, comme vous pourrez le constater sur cette capture, la société Sallei Consulting devenue Beeside, est référencée sur certains sites de cette manière.

Référencement unfair de Sallei Consulting devenu beeside, par monsieur Samuel Sallei

Selon des experts SEO, cette pratique est cataloguée d’ « unfair » car, les sites sur lesquels Sallei Consulting devenu beeside, appartenant à monsieur Samuel Sallei, n’ont aucun lien directement ou indirectement avec les domaines dans lesquels la société exerce ses activités.
Mais cette capture suggère que monsieur Samuel Sallei devait avoir connaissance de l’existence de la marque beeside au moins en janvier 2020

Noms de domaine

Le souhait de monsieur Samuel Sallei de la société Sallei Consulting devenue beeside souhaite avant toute chose, cantonner géographiquement la société beeside en Ile-de-France.

Une des présomptions, c’est que monsieur Samuel Sallei a réussi à s’emparer du nom de domaine en .fr (suite à un oubli de renouvellement…), et que beeside est présent sur la toile avec le nom de domaine .io

Hors, même si un TLD (top-level domain aka nom de domaine) est supposé représenter l’appartenance géographique, beaucoup de sociétés, quelles soient Françaises ou d’ailleurs, optent pour des noms de domaine avec une extension différente.

Le beeside.com étant actuellement en vente, il était logique de se rabattre sur une autre extension.

D’autre part, on se rend compte que monsieur Samuel Sallei possède ces 3 extensions .fr, .eu et .co.

Monsieur Samuel Sallei se targue d’avoir, au travers de sa société Sallei Consulting devenue Beeside, une portée nationale.

Toutefois, l’extension géographique ne prouve rien, au contraire, tout porte à croire que beeside a une portée géographique mondiale en ne voulant pas se cantonner à la France ou les pays francophones. beeside a ses pages en Français et en Anglais, pour une nouvelle fois prouver que la portée est internationale.

Pour finir, Google considère les noms de domaines en .io comme des noms de domaine de premier niveau générique, au même titre que .com, .net, .org, .cc, .tv car ils sont généralement perçus par les utilisateurs comme génériques et non comme spécifiques au pays auquel ils sont théoriquement réservés. Ce sont des noms de domaine fréquents pour les startups informatiques, car IO est identifié comme abbréviation de input/output, qu’on peut traduire par entrée/sortie. En résumé, cela colle parfaitement à l’activité de beeside et prouve de nouveau que beeside ne cible pas que l’Ile-de-France (définition visible dans Wikipedia).

Outils de tracking

Il existe pléthore d’outils de tracking, et c’est assez facile, de fabriquer ses propres outils. Ce qui est le cas chez beeside.

Tout d’abord, un système de tracking a été mis en place sur BeeHuge. Ce sytème de tracking, indépendant de Google Analytics, permet d’enregistrer les IPs des différents clients, sans stocker d’informations privées. De sorte que, l’outil analyse les IPs et met en avant les publications les plus consultées.

Un système similaire est présent sur beeside, ce qui permet de faire des comparaisons entre, les personnes qui ont consultés BeeHuge et sont ensuite passées sur beeside.

Pour information, également, beeside pratique la maintenance de divers applications web depuis de nombreuses années, très peu sont consultés par des résidents Corses.
Le 26 septembre 2018, date à laquelle monsieur Samuel Sallei a enregistré le nom de domaine en .FR, il y a une trace d’une personne connectée depuis Ajaccio…

Conclusion

Ces différents éléments ont pour but de montrer la bonne foi de la société beeside établie à Paris.

beeside espère que ceci n’est qu’un malentendu et que la lumière sur ces différents événements vont s’éclaircir rapidement.

Egalement,beeside espère que ce litige se résoudra rapidement, pour éviter aux deux entités, des problèmes potentiellement plus importants.
Pour conclure, ces deux entités ne sont aucunement liées ni juridiquement, ni économiquement. beeside n’a aucun lien avec l’entité Sallei Consulting devenue Beeside appartenant à monsieur Samuel Sallei.